• ElyseumCommençons par parler d'Alice Braga qu'on a apperçu dans les barrio de La Cité des Dieux, dans pas mal de films SF ou l'humanité part en sucette (Blindness, Repomen) en survivante dans Predator 2 et en mère protectrice dans I'm a legend. Elle a enfin joué dans Droit de passage dont le thème est l'immigration. Ca tombe bien car l'immigration générée par les disparités entre riches et pauvres est le thème principal d'Elysium.

    Le nouveau film de Neill Blomkamp est dans la lignée de district 9 et aborde les mêmes sujets : llutte des classes, Etat policier,... Mais aussi l'environement et la preservation de la planète. On retrouve d'ailleurs S. Copley de District 9 en mercenaire inquiétant mais surtout Matt Damon qui passe aujourd'hui très bien dans les films d'actions depuis son rôle de Jason Bourne.

    M. Damon ne paraît pourtant pas crédible dans les bidons villes entre LA et le Mexique. Je pense vraiment qu'un acteur inconnu aurait fait l'affaire (mais allez dire aux studios d'investir 100M$ sans tête d'affiche...) Fort de son capital sympathie (il a une tête sympa quand même ce Matt) Max nous enmène dans son quotidien se faire humilier par les droïdes officiers de police, se faire exploiter à l'usine de construction de droïdes (quelle ironie) et se faire irradier au travail et lâchement abandonner par ses patrons. Il n'a plus le choix : pour survivre, il devra arriver à Elysium, cette station géante en orbite au dessus de la terre qui abrite les riches.

     

     

    Cette métaphore du monde actuelle est vraiment plaisante à voir. Visuellement, c'est très réussi, on retrouve l'univers de district 9 (bidon ville, technologie mécanique bricolée,...) On a absolument pas de mal à croire que tout celà pourrait arriver. Dommage que quelques erreurs retirent la crédibilité de cet univers :

    -> Problème numéro 1 : Matt se remet très vite, trop vite de ses blessures. Sa fracture du début du film ne semble plus l'embêter à la fin (il s'est passé 6 jours max entre le début et la fin). Il peut ainsi retirer son plâtre et puncher les méchants sans cligner des yeux... Matt se fait visser un exosquelette dans les os, poignarder et il gambade sans problème le reste du film qui tient en 1 semaine max.

    -> Problème numéro 2 : faire un coup d'Etat dans le futur, c'est facile, il suffit d'avoir quelques lignes de codes, se poser en navette et foutre la pagaille pendant quasiment 1 h sans que la moindre sécurité n'intervienne. Le coup d'Etat est trop simple et l'absence de sécurité sur Elysium est choquante.

    En gros c'est trop facile pour le héros et c'est dommage car l'univers est vraiment crédible. J'aurais aimé une action plus complexe, plus de suspens, plus de stratégie. Le dénouement est trop linéaire, les méchants n'offrent pas de résistance comme s'il suffit de dire stop pour que tout s'arrange. C'est peut-être le message du film d'ailleurs...

    Les + du film :

    • Un film SF politique intelligent
    • un univers bien trouvé très proche de district 9
    • Le casting avec A Braga dans un rôle qui lui va comme un gant, Matt Damon toujours sympathique à voir même s'il est peu crédible en ex délinquant Latino, William Fichtner (l'Agent Malone dans Prison Break, cet acteur est excellent !) en patron sans coeur et le plaisir de revoir Judie Foster parler français dans le rôle d'une ministre de la défense froide et conservatrice (un rôle sans profondeur et c'est dommage)

    Les côtés négatifs :

    • Quelques petites incohérences (Prométhéus s'est fait déscendre pour moins que ça)
    • Un dénouement trop rapide, le réalisme d'un film comme World Invasion : Battle Los Angeles aurait pu inspirer l'action dans Elysium car un coup d'Etat ressemble à une infiltration militaire en milieu enemie.

     Verdict : à voir !


    votre commentaire
  • Arte nous a fourni pas mal de doc récemment sur l'impact de la consommation croissante de viande (voir ICI).

     

     

    Comme évoqué dans le documentaire 'Vers un crash alimentaire' (sur Streaming Park), la production de viande exerce une pression forte sur l'environement (épuisement des nappes fréatiques,...) et l'agriculture dans les pays du sud (Amérique Latine,...) : on produit intensivement du soja et des céréales pour nourrir le bétail Européen ce qui favorise un manque d'offre sur les marchés locaux et expose les populations aux insecticides,...

     

     

     

     

     

      La forte consommation de pays occidentaux (comme en Espagne) et la croissance de la demande en Chine :

    - épuise les nappes fréatiques et les terres cultivables (16Kg de céréales sont nécessaires pour produire 1Kg de viande ce qui veut dire 16 fois plus d'eau)

    - affame les populations du sud (prix à la hausse non supportables pour les marchés du sud, "70 % des surfaces agricoles servent pour le bétail ou son alimentation" à lire sur ARTE futur)

    - est mauvaise pour la santé (risques cardiovasculaires, dévellopement germes résistants avec les antibiotiques donnés aux élevages...)

    - est mauvaise pour l'environement (Azote, méthane des vaches, insecticides,...)

     

    Quelles sont les solutions ? Manger moins de viande :

    - adoptons le lundi sans viande

    - mangeons plus d'insectes (La FAO encourage la consomation d'insects)

    - mangeons plus de Soja (prenons les protéïnes à la source mais attention aux OGM !)

    - mangeons plus de légumes et céréales comme les 300 millions de végétariens Indiens (lentilles, haricots, pois chiches,...)

     

    Je vous recommande vivement le site ARTE futur qui est vraiment bien pensé !

     


    votre commentaire
  • Ce film adapté de la BD est une vrai réussite ! Les dialogues sont à tomber de rire :

     


    votre commentaire
  • Sélection de films juillet

     

    Avec "WWZ", le film de zombie joue dans la cours des grands. Depuis Romero, le genre a été relancé avec "L'armée des morts" où nous avons vu avec terreur des zombies courrir.

    Cette fois Brad nous accompagne dans ce mix entre block buster, film catastrophe et film d'horreur (je ne savais pas que tout ça pouvait aller ensemble ! ).

    Les plus ? Enfin un film gros budget de zombie avec des plans larges de folie et des zombies plus nerveux que jamais.Les moins ? On perd un peu la liberté du film de genre pour retrouver les valeurs de la famille (Brad Pitt cuisine et tue du zombie, c'est beau). Une valeur sûre en tout cas (pas comme "Very Bad trip 3")...

     

    Sélection de films juilletToujours dans le thème de l'infection mais plus underground, le fort sympathique "The Bay" réussi à nous sensibiliser sur les risques de l'industrie Sélection de films juilletagro alimentaire couplée avec l'incompétance de nos décideurs tout en nous horrifiant avec une invasion d'isopodes mutants gavés de stéroïdes.  The Bay rend honneur au found footage (on a l'impression de voir un documentaire par moments). Le message écologiste est omniprésent en plus de quelques critiques bien pensées. On a peur pour la bonne cause ! Allez le voir à la place du médiocre "Dark Skies" par exemple.

    Petite parenthèse, The Bay se passe près de Baltimore. Le réalisateur Barry Levinson a travaillé avec le scénariste de "The Wire" David Simon sur Homicide (la série TV). Je lis actuellement le livre de David Simon (Homicide : a year in the killing streets). Tout ça est très centré sur Baltimore avec quelques références sur la baie de Chesapeake qui est au centre du film The bay. C'est marrant de voir à l'image dans un autre contexte des lieux qu'on imagine en lecture...

     

    Sélection de films juilletLe 3ème film de ma sélection c'est... Allez, j'ai honte... Mais c'est beau la honte ! "My Movie project". Cette suite de courts métrages déjantés sont à mourir de rire. En voyant Peter Farelli à la réalisation je n'ai pas hésité. Le film est osé, original et surtout drôle. Le casting est assez incroyable :

    - Richard Gere dans "IBabe" où des ingénieurs se demandent pourquoi les jeunes cherchent à se reproduire avec leur IPOD aux courbes féminines.

    - Gérard Buttler en méchant lutin dans "Happy birthday"

    - Halle Berry n'a pas froid aux yeux dans "thruth or Dare"

    - Naomie Watts en mère un peu spéciale dans "homeschooled"

    - Kate Winsley et Hugh Jackman dans "The catch" qui annonce la couleur d'entrée.

    Si vous en avez marre des comédies politiquement correctes (comme celles de Vince Vaugh pour ne pas dénnoncer...) allez le voir.

     

    Pour terminer, si vous en avez l'occaz, allez voir "Le passé", "Gamins", "Sugar man", "Django".


    votre commentaire
  •  Après sa chanson "Azonto", Wizkid se tourne à nouveau vers le Ghana dans cette collaboration avec Mugeez et Chris Waddle. Avec des sons comme ça, ils ne seront jamais fauchés (oui R2bees = Refuse 2 Be Broke). Le beat ralenti mais le talent est là...

     


    votre commentaire
  • Parcequ'il n'y a pas qu'Azonto dans la vie. Le duo choc Jowel y Randy a sorti Sobredoxis
    après les mixtapes PreDoxis et Doxis (téléchargeables sur le site officiel !). Ca tape :

     

    En parlant de Regaeton, Tego Calderon aka el abayarde était en concert sur Paris le 16 juin.


    votre commentaire
  • Vous pensez vous y connaître en basket ? Vous regardez plus que les stats des résumés de matchs ? Ce site est pour vous : http://passedec.com/

    Ce nouveau blog produit des analyses et décripte celles des spécialistes US sur la NBA :


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Après la Samoera, Jessy Matador, Bana C4 Killa er Pheno s'essayent à l'Azonto :-

     


    votre commentaire
  • Quel clip ! Some dem say my pocket 2 largeooooooooh !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique