• Les-Y.e.s-M.e.n-refont-le-M.o.n.d.e - 1de2 par non-merci

    Les YES MEN ont réalisé plusieurs canulars en se faisant passer pour des représentants de l'OMC, de Dow Chemicals... devant les médias ou des audiences de spécialistes.

    C'est drôle et audacieux !

    Cette vidéo figure dans le DVD qu'ils ont réalisé, d'autres vidéos sont disponibles sur le Web.

    J'aime particulièrement leur capacité à faire penser différemment du dogmne libéral des économistes. Ils s'attaquent à la doctrine de la dérégularisation et du non interventionnisme prêché par Milton Friedman et ils ont bien raison !

    Les YES MEN Sur FB et le Blog.




    votre commentaire
  • Vous vous rappelez du Duo Al Pacino et Russel Crowe qui incarnait Jeffrey Wigand (ancien patron de la recherche chez Brown and Williamson Tabacco, il a alerté le public sur les stratégies d'adiction de l'industrie du tabac) dans le film de Michael Mann ?

    Nous avons l'équivalant en France avec le chercheur de l'INSERM Pierre Meneton qui a été un des premiers à dénoncer les méfaits de la surconsommation du sel. Le lobby du sel (Salines de France) ont tenté de l'intimider au travers de procès, menaces. Il aurait même été mis sous écoute !

    La surconsommation de sel favoriserait la tension artérielle, les problèmes cardio vasculaires (...) Ces problèmes (avec le cancer) sont les premières causes de mortalités de l'homme occidental mais l'industrie agroalimentaire continue de saler à outrance (plats préparés, chips,...) du fait du pouvoir assoifant du sel.

     Quelques conseils pour consommer moins de sel : lien


    votre commentaire
  • Nos portables, télé, ordinateur et autres biens de consommations électroniques (la fameuse batterie de l'Ipod) sont programmés pour avoir une durée de vie limitée. Cette stratégie du prêt à jeter permet aux industriels de vendre plus dans le temps. Ces biens sont souvent, malheureusement, difficelement recyclables et sont jetés dans des pays du tiers monde (Ghana,...).

    Que pouvons-nous faire pour lutter contre l'obsoléscence programmée ? Nous pouvons réparer. Il est incroyable qu'en occident rien ne se répare !

    Le site IFIXIT donne des tuto pour apprendre à changer la batterie de son I Phone, démonter son PC, réparer sa console, diagnostiquer son problème... Leur slogan est Do it yourself !

    D'autres sites intéressants : commentreparer.com, repartout.com.

    L'ampoule de Livermore brille depuis 1901 et on arrive pas aujourd'hui à faire des ampoules longues durées ? N'écoutons pas les services après vente : réparons !


    votre commentaire
  • Le Burkina Faso a connu dans les années 80 une véritable révolution avec l'arrivée au pouvoir de Thomas Sankara (83 à 87).

    L'homme a marqué l'Afrique par son aura, ses déclarations anti-impérialistes et panafricanistes. Il a aussi été un homme d'action (politique agricole, émancipation de la femme,...) et a dirigé par l'exemple (lutte contre la corruption,...) comme le montre ce très bon documentaire : Thomas Sankara l'homme intègre

    Un de ses discours le plus marquant est celui qu'il a tenu en 86 face à Mittérand en visite au Burkina. Il a condamné avec audace l'accueil par la France de Peter Bota : Lien

    Il sera tué en 87 lors du coup d'Etat de Blaise Compaoré son ancien Bras droit. Officiellement mort "de cause naturelle", Il n'y aura pas d'enquête sur son décès.

    Une de mes convictions profonde est que le pouvoir corrompt et sans contre pouvoirs, le meilleur des hommes peut devenir le pire dictateur. Il suffit de voir ces leaders Marxistes qui n'ont collectivisé que la pauvreté et gardé le pouvoir pour eux. On pourrait citer Jean-Bertrand Aristide, Castro, Denis Sassou Nguesso et beaucoup de dictateurs arrivés après l'indépendance, manipulés par De Gaulle et Foccar ; ils n'ont pas permis à l'Afrique de se dôter d'une culture démocratique. Thomas Sankara montre que cette règle ne s'applique pas à tous. Il est resté fidèle à ses convictions.

     

    Oui, le pouvoir corrompt, vous ne me croyez pas ? Alain parlait de la corruption de l'Elite mais nous sommes tous corruptibles. Le pouvoir du consommateur est d'acheter (ou pas) et pourtant...

    -> Nous avons beau être pour l'écologie mais combien d'entre nous consomment réellement vert ? (http://www.youtube.com/watch?v=aTIdyBSUpa4)

    -> Nous sommes contre l'exploitation mais achetons des produits fabriqués par des enfants dans le 1/3 monde, des diamants de la guerre, des portables issus des mines de coltant du Congo (http://www.youtube.com/watch?v=DyXpDRAjxic)

    -> Nous sommes contre la famine dans le monde mais nous consommons plus de viande que jamais (http://www.streamingpark.com/spip.php?article114)

    -> Nous sommes pour la bio diversité mais consommons des OGM (http://www.dailymotion.com/video/xpefo_argentine-soja-ogm-faim_news)

    -> Nous sommes contre le gaspillage mais nous encourageons la mode et l'obsolésence programmée (http://www.streamingpark.com/spip.php?article612)

    -> Nous sommes contre la financiarisation du monde mais nous confions nos économies aux banques et fonds de pensions (qui nous le rendent bien en investissant dans les entreprises dans lesquelles nous travaillons et en nous pressant pour satisfaire les actionnaire indirectes que nous sommes)

    Que ne ferons nous pas pour un peu plus de pouvoir d'achat ? Thomas Sankara disait que l'impérialisme est dans nos assiettes ça n'a jamais été aussi vrai !

     


    votre commentaire
  • Ce clip du duo Bracket est pas mal du tout :


    votre commentaire
  • Robert Fitzgerald Diggs, a.k.a R.Z.A, a.k.a Bobby Digital, anciennement Prince Rakeem (producteur et rappeur) vient de d'écrire et réaliser le film d'art martiaux : The man with the iron fists !

    Le collectif Wu-tang regorgeait d'influences de films de kung Fu (36th chamber, Wu-Tang Sword,...). RZA continue dans cette lancée avec ce film qui réunit Lucy Liu, Russel Crow et Pam Grier ! Le tout produit par Tarantino et Eli Roth.

    Avec un budget de 20M€ de $, la créativité de RZA et les conseils de Tarantino, le projet paraît intéressant !

    RZA signe la BO, il avait précédemment participé à la BO de Kill Bill, Ghost Dog (avec entre autre Samuraï Showdown), Afro Samuraï,... Bref des références du genre.

     

    La BA est prometteuse en tout cas :

     


    The Man With The Iron Fists - Restricted Trailer... par Lyricis


    votre commentaire
  • En tant que fan de séries, voici mon TOP 10 :

    1) The Wire : 5 saisons très fouillées sur le traffic de drogue à Baltimore, des dialogues cultes et des acteurs incroyables (Mc Nulty, Stringer Bell, Omar, Bunk, Senateur Davis, Bubbles,...). Sans conteste la meilleur série que j'ai pu voir, aucune critique à émmettre, je suis juste fan.

    The Corner m'avait déjà beaucoup marqué mais The Wire est beaucoup plus abouti et ambitieux. Un point positif de la drogue est que ça nous a permis de voir une telle série !

    Chaque saison a un intérêt en soi, on plonge dans la réalité de la lutte contre cet énorme business qu'est le traffic de drogue en passant par les revendeurs de rue, les fournisseurs, les politiciens, la police, les médias, les jeunes qui sont exposés...

    On retrouve la forte emprunte des scénaristes comme :

    - David Simon spécialiste des séries policières avec Homicide (qui transmet certainement son ambiance à The Wire) et à l'origine du projet avec The Corner

    - George P Plecanos auteur de polar qui a la particularité de décrire avec un réalisme et un sens du détail incroyable la vie des communeautés (Grecques et noires) à Washington. Il a certainement contribué à donner de la profondeur et ce côté "documentaire" à la série. Il a dû aussi dû beaucoup influencer la saison 2.

    Incontournable !

     

    The Shield 2) The Shield : cette série se veut dure et réaliste (camera sur l'épaule, dialogues crus, violence,...), mais on perd un peu en détaille et cohérence par rapport à The Wire, pour gagner en énergie, rebondissements, suspens et intensité.

    The Shield a, révolutionné le genre.

    Michael Chikklis (Vick Mackey, qu'on a pu voir par la suite dans la sympathique série No Ordinary family), l'infatigable chef de la Strike Team du commissariat de Farmington (quartier fictif de LA) ne recule devant rien (surtout pas la loi) pour arriver à ses fins. Il a d'ailleurs eu un Golden Globe et un Emmy pour son interprétation musclée.

    On retrouve des acteurs comme Forest Whitaker ou Glenn Close des acteurs et scénaristes qu'on a pu revoir dans Sons of Anarchy.

    Une fois qu'on commence à regarder The Shield, on ne peut plus s'arrêter !

     

     

     

    3) OZ : série incontournable de HBO qui traite du quotidien des prisonniers d'Emerald City, un quartitier expérimental de la prison OZ. Derrière le mot "quotidien", il faut comprendre violence, abus sexuels, desespoir, manipulation,... C'est à la fois une critique du système carcéral US, une analyse de sa société mais aussi un huit clos ou manipulation et rebondissments rythment les saisons.

    Les acteurs et les personnages sont vraiment marquants (Adebisi, Schillinger, Beacher,...). On en retrouve d'ailleurs pas mal d'autres série comme The Wire (HBO aussi), homicide, New York unité spéciale, Lost... Le scénariste et producteur Tom Fontana (Borgia,...) a été scénariste dans Homicide.

    OZ réunit pour moi les ingrédients de réussite d'une série HBO : un format long (on approfondi plus), une liberté scénaristique et dans les images, un nombre de personnages conséquent (ce qui implique des histoires et intrigues multiples et donc une certaine complexité dans le scénario).

    Même si OZ a un peu vielli, c'est une des séries les plus marquantes que j'ai pu voir.

     

    4) Friday Night Lights : cette série se déroule à Dillon, une petite ville du Texas qui ne vit que pour son équipe de foot US locale (les Dillon's Panthers youhoouu !). Attention ce n'est pas une série sur le sport mais une série qui tourne autours. Je n'ai jamais vu une description aussi réussie d'une société et sa population. Les personnages sont vraiment attachants (Matt Sarracen le QB N°1 ou le cool Tim Riggins et le narcissique Smash).

    Beaucoup de perso, beaucoup d'intrigues, c'est sobre, réaliste, très bien écrit et joué, très recherché, vraiment prenant et humain ! Une des meilleurs série que j'ai pu voir.

    Les acteurs de la série ont d'ailleur percé au ciné : Kyle Chandler (le Coach) a joué le flic dans Super 8. Jesse Plemons (Landry le pote de Matt ) a joué le très drôle Paul, dans Battleship (réalisé par Peter Berg le réalisateur de Friday Night lights et ça se voit au casting !). Taylor Kitsch (Tim) a été vu dans Battleship et l'impressionant John Carter mais aussi dans X-Men (Gambit aura peut être son Spin off ?). Michael B. Jordan a joué dans le très bon Chronicles... Bref de très très bons jeunes acteurs et une excellente série. Texas forever !

     

     

    5) Games of thrones : HBO met les moyens dans ses séries et sa se voit ! Les décors et costumes sont impecables, il y a énormément de scènes en extérieur (batailles,...) ce qui est a souligné dans une série. C'est simple on a l'impression de voir un film à grand budget ! Un film oui mais avec pleins de personnages (vous avez remarqué que c'est une constante dans mes séries préférées).

    Complots, manipulations, trahisons sont à l'honneur dans cette adaptation des livres de George R. R. Martin.

    J'ai particulièrement aimé le côté médiéval plutôt que fantaisie de la série (ça change progressivement). C'est incontestablement une des meilleures séries du moment et dans le genre, je ne vois pas mieux. Mention spéciale à Peter Dinklage qui joue Tyrion Lannister. 2 très bonnes saisons, on attend la suite !



    6) Luther : La fameuse mini-série policière Anglaise avec Idris Elba (vu dans The Wire) qui a remporté le Golden Globe du meilleur acteur cette année. Le scénario est absolument incroyable et magnifique. Idris Elba montre qu'il est un très grand acteur en imposant sa présence sur la série. Je ne me suis toujours pas remis de l'épisode 4 de la saison 1 !

     

     

    7) Breaking Bad : L'histoire de Walter White, un prof de chimie de Lycée qui décide de produire et dealer des méthamphétamines. Walter est atteint d'un cancer des poumons, a 2 job, une vie chiante et sans reconnaissance... Il décide d'assurer l'avenir de sa famille mais aussi de prendre sa revenche sur la société qui l'a écrasé. J'ai trouvé ce côté fascinant dans la série. Bryan Cranston (le père dans Malcom !) joue vraiment bien ce désir d'affirmation du perso.

    On assiste à la descente en enfer et la transformation de ce simple prof père de famille en dealer sans pitié. Après beaucoup de rebondissements, Walter devient un acteur clé du trafic de drogue de la région au point de bouleverser l'équilibre producteurs/transporteurs/vendeurs (saison 4). J'ai vraiment aimé les deux 1ères saisons car le perso est crédible et humain (il l'est moins par la suite).

    La série est plein de références et très bien réalisée et filmée (des plans et idées incroyables à chaque épisodes). Ils n'auraient peut être pas dû faire autant de saison mais on aurait pas vu le personnage de Gustavo, sorte de mix entre Stringer Bell et Brother Mouzone de The Wire. Le beau frère Hank n'est pas sans rappeler Vic de The Shield. (Saul fait aussi penser a l'avocat sans scrupule des Barkstable...)

     

     

    8) Dexter : Le jour, Dexter Morgan (Michael C. Hall) est un gentil et naïf expert en projections de sang à la Police de Miami. La nuit, il est un tueur en série psycopathe au rituel bien soigné. L'originalité de la série (et du livre) est qu'on est plongé dans la tête et les pensées du tueur en série.

    Au delà du côté choc et dérangeant, il y a vraiment un bon travail de fond sur le thème des saisons, l'évolution du personage et de son sombre passager intérieur.

    Un peu comme dans The Shield, on s'attache vite au personnage malgré ses actions immorales. Là où la série est vraiment forte, c'est qu'on fini par s'identifier à Dexter (les contraintes de la vie de famille, comment allier hobbies -ici le meutre- et vie active,...).

    Tuer n'est pas joué, Dexter évolue au fil des saisons, les intrigues et les perso 2ndaires aussi : le capitaine Laguerta (la très belle Dr Gloria Nathan dans OZ !), Angel Batista, sa soeur Debra (que nous réserve-t'elle la prochaine saison ?) et l'incontournable Vince Mazuka.

     

     

     

    9) Prison Break : Des perso très 1er degrés et des saisons très inégales mais un rythme et un suspens soutenu avec une première saison très originale. 24 aurait certainement mérité la place de Prison Break (mais je n'ai pas vu que la 1ère saison...).

     

     

    10) The practice : il fallait bien que je mette une série d'avocat dans le top (même s'il il n'y en a plus beaucoup actuellement). Rappelez-vous, à l'époque, David E. Kelley (ancien avocat qui a participé à La loi de LA, Boston legal, Harry's law...) avait la côte avec Ally Mc Beal. On dit que The Practice est la version sérieuse d'Ally Mc Beal.

    Cette série traite des choix éthiques que peuvent se poser les avocats lorsqu'ils défendent des criminels, de la complexité d'interprétation des loi et de la manipulation qui peut en être faite en les détournant de leur sens profond.

    C'est vraiment une des meilleures séries d'avocat : contrairement à d'autres séries du genre, elle montre que la loi et l'éthique, les intérêts personnels et les principes ne vont pas forcément de paire et que la justice et la loi ont plusieurs facettes. Le cabinet Donnell et associés évolue au fil des épisodes et on est confronté à des thèmes et problèmatiques  toujours plus intéressants les uns que les autres...

     

     

     J'ai suis aussi fan d'autre séries comme Spartacus, la 1ère saison de Heroes, The Event, Flashforward, Nurse Jackie, Rome, Les Chroniques de Sarah Conor, Weeds, Broadwalk empire, Sons of Anarchy (les 1ères saisons surtout), The Good Wife, Alphas, The corner et True Blood.

    Les séries bénéficient d'une meilleur ambiance et de meilleurs dialogues que beaucoup de films. Les personnages évoluent dans le temps et on peut s'attarder sur leur personalité, leurs pensées...

     


    votre commentaire
  • Fan de reggaeton ? Jowel y Randy sont une valeur sûre du reggaeton depuis leur album Casa de Leones et Los mas sueltos del reggaeton en 2007. Le duo Portoricain est très actif depuis. On peut écouter des sons sur leur site : http://www.jowellyrandy.com/elmomento/

    Leur dernier album El momento est très fort !


    votre commentaire
  • Ambianceurs ? Cet article est pour vous : les soirées à Paris se ressemblent trop, toujours les mêmes ambiances, les mêmes mix... Pourquoi il n'y a pas de soirées Azonto ? Azonto est une dance du Ghana qui met vraiment l'ambiance ! Plutôt que d'en parler, regardez ces clips :

    La chanson "Azonto" de Fuse a fait connaître un peu + la danse à l'extérieur. Perso, j'aime celle de Sarkodie "U go kill me" mais il y a aussi des chanteurs comme Castro, Asamoah Gyan (Do tha dance), Sugar n Spice, Ruff n Smooth, Keche, EL, 5Five (Bossu Kena !) et pleins d'autre.

    And if you don't know, now you know !


    votre commentaire
  •  Quel son ! Beaucoup de talent au Nigeria !

     Perso, j'ai jamais bu de Nuvo, moi je kiffe le clip pour l'ambiance Alanta !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique